Mission au Brésil



Cet été, une partie des séminaristes sommes partis pour un mois de mission au Brésil accompagnés par les abbés Joël Pralong et Martial Python. Là-bas, nous avons été accueillis par la communauté Sementes do Verbo, une communauté nouvelle missionnaire. Et c’est bien à la mission dans sa réalité la plus exigeante que nous avons été confrontés durant notre séjour.

Tout d’abord, à Rio, où nous avons arpenté les favelas, visité des prisons, même pour adolescentes, et divers centres de rééducation pour les plus abîmés de la vie, ainsi que témoigné devant des groupes de jeunes. Cette ville immense paraît vite nous échapper : tant il y a à faire là où violence et misère composent avec ivresse et jubilation. Rio fait penser à un chaudron bouillonnant de vie dont le couvercle semble impossible à poser. Comment se situer dans cette folle course ? Nous avons eu le privilège de pouvoir monter au Corcovado. Depuis là-haut, la vue transmet immédiatement la réalité, celle d’une ville entre paradis et enfer, située dans un lieu idyllique avec un urbanisme désastreux où les extrêmes se font faces. Ce spectacle est placé sous le regard miséricordieux du Christ Rédempteur. C’est à son école que nous avons tâché de mettre durant ce temps de mission.

Ensuite, nous nous sommes envolés pour Palmas, capitale du Tocantin, ville presque fantôme avec un climat proche de la savane. La communauté possède une maison en périphérie où elle organise chaque année pendant une semaine un festival des familles. Le programme comprenait des témoignages, des temps de louange, des enseignements et des comédies musicales. Pour nous, l’idée était de nous associer au service d’intendance et aux activités en vue de nous immerger dans une partie de la vie ecclésiale brésilienne. Nous avons été frappés par la charité fraternelle, l’ouverture et la simplicité de coeur des participants.

Après le festival, nous nous sommes rendus à Belem, aux portes de l’Amazonie – troisième lieu, troisième climat. Abattus par la fatigue et la chaleur, nous avons été portés par l’enthousiasme et la vitalité missionnaires des séminaristes de la communauté. La mission la plus impressionnante fut la découverte d’une Fazenda da Esperança en pleine forêt tropicale. Il s’agit d’une structure de réinsertion pour les toxicomanes tenue par des religieux et religieuses. La Fazenda compte plus de 150 résidents masculins de tout âge et condition. Nous avons été stupéfaits d’apprendre que toutes ces personnes vivaient en harmonie dans des conditions précaires, à savoir des espaces réduits, un mobilier vétuste et le minimum de soins. La grâce de la prière des cœurs pauvres est à l’oeuvre dans ce lieu. Par la suite, pour nous fortifier dans notre chemin vocationnel, nous avons assisté à l’ordination de trois prêtres et la première messe de l’un d’entre eux. Pour la plupart d’entre nous, des larmes d’émotion ont coulé. La surprise ne s'arrêtait pas là. L’après-midi de la première messe, nous avons suivi le jeune prêtre dans sa paroisse : un quartier pauvre dans lequel tout est à construire, y compris l’église.

Enfin, nous sommes retournés à Rio pour y poursuivre les premières missions. Nous retenons de ce périple l’élan et la joie missionnaire des jeune brésiliens et brésiliennes que nous avons côtoyés ainsi que la nécessité, pour nous, de renoncer à nos propres intérêts et plaisirs pour nous laisser pétrir et façonner par la charité pastorale du Christ, c’est-à-dire le don total de soi.

Deus o abençoe !

63 vues

Découvrir

Contact

Adresse

Route du Château-d'Affry 11, 1762 Givisiez, Suisse

©2019 Séminaire diocésain de Lausanne, Genève et Fribourg. Propulsé par Behind Digital