Réco au Grand-Saint-Bernard

Mis à jour : 16 oct 2018


En ce début d’automne, nous avons été accueillis par les chanoines à l’Hospice du Grand-Saint-Bernard pour un temps de récollection. À notre arrivée, figurant sur un calendrier affiché dans nos chambres, une phrase que les chanoines prient pour la fête de saint Bernard a retenu notre attention : « Au cœur de ton silence, ouvre mon cœur à ta fidèle présence ». En plein semestre universitaire, lorsque les échéances se multiplient, l’invitation peut paraître surprenante. Pourtant, et nous le croyons, Jésus est fidèle. Dès lors, pourquoi craindre de lui ouvrir nos cœurs dans le silence ?


Trois modèles nous ont été proposés pour progresser dans une vie toute donnée à Dieu dans la confiance. Le premier enseignement portait sur la vie de Claire de Castelbajac. Le chanoine Klaus Sarbach nous a communiqué avec enthousiasme le désir de sainteté qui a habité la vie de Claire de Castelbajac. Cette vocation au bonheur fait directement écho à la récente exhortation du pape François – Gaudete et Exsultate, la sainteté dans le monde actuel.

L’abbé Joël Pralong a pris en charge le deuxième enseignement. Le thème était la conversion, plus particulièrement celle de saint Paul et de sainte Thérèse de Lisieux. Les deux ont été saisis par le Christ souffrant et blessé. Leur grande découverte a été l’humanité vulnérable de Jésus, de la crèche à la croix. Partant, ils ont osé plonger en vérité dans leurs misères à travers le regard du Christ. Saint Paul et sainte Thérèse se sont identifiés à Jésus au lieu de chercher un idéal en dehors d’eux-mêmes. De là est née leur vocation à se donner sans retour pour le salut des âmes. Le troisième enseignement nous pressait d’aimer l’Église avec Marie, qui, au pied de la croix, a recueilli les grâces déversées du cœur ouvert de Jésus. À la suite de sa conversion, saint Paul a fait l’expérience de l’Église. Il s’est laissé ouvrir les yeux et guider par elle. En effet, l’appel à la sainteté n’est pas un chemin solitaire, mais une communion profonde avec les autres. Ainsi, je suis un membre du corps ecclésial invité à se laisser purifier dans l’humilité et l’abandon à la Providence. Pour suivre cette voie, Claire de Castelbajac, saint Paul et sainte Thérèse sont des guides sûrs. Ils nous apprennent à aller au-delà de nos déceptions en fixant nos regards sur le Christ en croix et dans l‘espérance du jour où il attirera toute l’humanité perdue à lui.



71 vues

Découvrir

Contact

Adresse

Route du Château-d'Affry 11, 1762 Givisiez, Suisse

©2019 Séminaire diocésain de Lausanne, Genève et Fribourg. Propulsé par Behind Digital